Rendez-nous visite au
119 Avenue de Bourgogne
Appellez-nous
05 22 27 85 61
Envoyez-nous un mail
contact@osteopathie-casablanca.com
Contactez-nous
05 22 20 94 44

Les cas de la Traumatologie

3 cas majoritaires pris en charge en traumatologie

Le sport
Les blessures les plus fréquentes sont liées au sport.
Plus de 2M de cas au Maroc .

Automobile
Les accidents de voiture sont de gros pourvoyeurs de blessés graves menant à des traumatismes

Vieillesse
Les chutes des personnes âgées entrainent de nombreuses fractures chaque année

Qu’est ce que la traumatologie ?

Définition

La traumatologie est rattachée à la chirurgie orthopédique et la chirurgie traumatologique, puisque les blessures graves relèvent de la chirurgie. Elle peut aussi relever de la médecine d’urgence, car bon nombre de traumatisés entrent à l’hôpital par cette voie.

Les différentes blessures

Les blessures sont évidemment très variées et peuvent concerner toutes les parties du corps. Parmi les blessures les plus fréquentes, celles liées au sport sont responsables d’environ 2 millions d’entrées aux urgences en France chaque année. Les accidents de voiture sont également de gros pourvoyeurs de blessés graves, tout comme les accidents domestiques ou professionnels. Chez les personnes âgées, les chutes entrainent de nombreuses fractures chaque année. Ces patients représentent d’ailleurs environ la moitié des cas pris en charge en traumatologie.

Que fait la traumatologie ?

Explications & déroulement

Le traumatologue interroge son patient (s’il est conscient) pour évaluer le type de blessure, les circonstances de survenue et la gravité, outre la nature du traumatisme et sa gravité, le traumatologue souhaitera également connaître :

– Le lieu de l’accident (maison, travail, route)
– L’activité en cause (professionnelle, récréative, sportive)
– Le mécanisme impliqué (chute, brûlure, morsure, choc…)
– L’intention (intentionnel ou non).

Une fois le diagnostic posé, une prise en charge sera proposée. Elle peut être chirurgicale ou faire appel à une contention (plâtrée ou non) :

– L’immobilisation plâtrée peut aussi être le complément d’une intervention chirurgicale
– Dans les cas les plus graves (amputation, défiguration, brûlures graves…), un suivi en chirurgie plastique et réparatrice pourra être mis en place
– Si le traumatisme s’accompagne de séquelles psychologiques, une prise en charge adaptée devra aussi être envisagée.

Besoin d’aide ?

Consultez les vidéos du docteur Abdelhak Mouden expliquant diverses processus de l’ostéopathie, ainsi que diverses clarifications à propos de votre santé

Contactez-nous

Redirigez-vous vers notre contact où un formulaire vous sera présenté afin de nous joindre, ou joignez-nous directement par téléphone